Topo et infos de 1982 – Grotte du Barry de Saint Férréol.

Grotte du Barry de Saint Férréol.

Les Cavités Majeures de Méjannes-Le-Clap. Tome 1 secteur Ouest 1982

Commune : Saint-Privat de Champclos
X 759,11 Y = 220,22 Z = 230
Développement : 590 m
Profondeur : – 46 m

SITUATION :
De Saint-Jean-de-Maruéjols, emprunter la RN 579 en direction de Barjac. A 5 km, juste après le petit pont traversant le ruisseau du  » Roumejac « , tourner à droite en direction de Saint-Privat-de-Chàmpclos (D 266). Après trois kilomètres, une bifurcation à droite rejoint le hameau du Mas de la Cabane. Traverser le hameau et suivre un chemin non goudronné. A trois cents mètres, au carrefour à droite, prendre la piste boueuse que l’on suit sur 2 km. On passe un autre carrefour, devant une croix. Il faut emprunter la piste en face qui contourne par la gauche (sud) la colline du Serre de Barry. Continuer toujours à droite sur 1 km, jusqu’à hauteur d’une charbonnière, pas très visible, située à droite de la piste. De là, il faut remonter sur une soixantaine de mètres par un sentier bien marqué pour rejoindre l’entrée de la cavité.

HISTORIQUE :
La première relation d’exploration remonte à 1902 par Félix Mazauric. Il s’arrêta devant le grand puits et dressa une première topographie de la grotte. Par la
suite, la grotte fut très souvent visitée (nombreux graffiti et destruction). Le 26 mars 1936, de Joly poursuivit l’exploration de la partie inconnue, notamment le P 28, Il atteignit alors le fond de la cavité : « A – 45, nous atteignons le fond où un lac de 10 x 5 m occupe la salle basse finale » (de Joly).
En 1963 plusieurs membres de la S.C.S.P. réalisent la traversée de la vire du P 30 sur pitons et découvrent un- deuxième puits, parallèle au premier. qui rejoint aussi le fond.

DESCRIPTION :
L’entrée ( 1,5 X 2,5 ) , au ras du sol, est suivie de deux petites étroitures jumelles donnant sur un petit méandre qui débouche dans une première salle.
Une étroiture à droite introduit dans un vaste couloir rectiligne (L = 30 m, I = 6 m, h = IO m) S.O.-N.E., au sol plat.
Dans la même direction se développe la suite de la cavité, alors que sur la droite on accède aux réseaux des puits ainsi qu’aux réseaux sud-est, que nous décrirons ultérieurement.
Dans l’axe du grand couloir, un passage caractérisé par une série de gours toujours pleins mène à la salle de Mazauric, remarquable par ses colonnes (l’une d’elles atteint 12 mètres de hauteur).
A droite, un réseau de salles parallèles communique en divers points avec la grande salle (balcon, escalades au fond).
Ce réseau se termine par une salle remontante au nord-ouest (arrêt sur trémie) et, au nord-est, une salle ronde au fond de laquelle deux étroitures verticales
conduisent dans un petit couloir en cuvette de direction ouest-est.
– Réseaux des puits
Le premier puits (P 28) s’ouvre derrière une murette et donne dans une grande salle à la cote – 38. De son plancher crevé, un P 4 permet d’atteindre une salle ronde suivie d’un couloir au fond duquel une étroiture donne sur le lac maintenant vide que cite de Joly.

Le second puits (P 29) s’atteint par un passage en vire assez spectaculaire, en contournant le P 28 par la gauche et donne dans une petite salle.
Un petit passage permet d’établir la jonction avec la salle du P 28.
-Réseaux sud-est
Au sommet du P 29, en contournant le pilier par la droite, on peut atteindre un p 3 donnant sur le P 2 à la cote – 8, ainsi qu’un complexe de boyaux formant les réseaux sud-est.
Le réseau principal est composé d’un couloir N.S. qui donne sur un ancien gour formé aux dépens d’une diaclase E.O. puis par un autre couloir N.S. de belles dimensions (L = 15 m, I =3 m, h = 2,5m ) sur lequel se greffent différents petits réseaux :
– le labyrinthe au nord
– les conduits velus de l’est
– le réseau de la salle J. Y. à l’ouest.
Tous ces réseaux se développent horizontalement et non loin de la surface (racine, terre…).



BIBLIOGRAPHIE :

Spelunca n° 36 1904, Mazauric
Spelunca 1937 p 27, de Joly
(explo et découverte p. 45)
Spelunca n° 1 p. 63-64,
Centre Spéléo E.D.F. Loire
Bulletin de la Fédération du Gard n° 1 – 1968
Technique du rocher à la grotte du Barry,
p. 12-14 S.E.E.S.

Tiré de les Cavités Majeures de Méjannes-Le-Clap Tome 1 – 1982

Lien complémentaire : Compte rendu descente du 30-03-2018
spéléo grotte du Barry de Saint-Ferréol ( Gard )