Petite grotte aux Salles du Gardon dans le Gard.


Présents :
Michel, Manu, Cécile, Clément, Jean Vincent et Moi même.

Après avoir charrié moult caillasse, notre président s’est faufilé…

Pour faire bref.
La cavité n’est pas très grande ( 15 mètres de développement au pif)

Après avoir dégagé l’entrée on a un accès un peu technique à franchir, on accède ensuite à un espace un peu plus grand, où l’on peut trouver :

– une bifurcation sur la gauche donne sur un petit espace situé au dessus de l’ étroiture par laquelle nous sommes rentrés.

– un stalagmite ainsi que de rares fragments.


Un peu plus haut nous trouvons une coulée de calcite fractionnée qui remonte en suivant la pente du terrain.

De l’air fuite à de nombreux endroits ce qui est normal vu le fractionnement/ morcellement de la roche qui nous entoure.

( Une mini diaclase sur la droite qui donne l’impression de continuer mais vu ses dimensions elle semble infranchissable sans de gros travaux.)

L’espoir d’une suite qui ne restera qu’un espoir .

Perte de mon gant et tentative de sauvetage.

Gant perdu à jamais.

Stalagmite ( très rare ) dite en forme de doigt d’honneur ( en haut de la coulée de calcite )

Cette grotte n’est pas exceptionnelle, contrairement à la grotte découverte par notre secrétaire l’année dernière, mais nous avons passé un bon moment avec une belle petite réussite collective.

J’ai l’immense honneur de pouvoir lui donner un nom, mais plutôt que de l’appeler la grotte du doigt d’honneur ( pas classe ) Je pense que l’on devrait simplement l’appeler la petite grotte du gravelongue ou de l’impasse du gravelongue* tout simplement.

Laisser un commentaire